Au final, « finaliser » est-il acceptable?

15 07 2011

Mes maîtres m’ont appris que « finaliser » était un anglicisme et que je devais donc l’extirper de mes traductions. Mais en 2011, faut-il encore le pourchasser?

Le Multidictionnaire, l’Office québécois de la langue française, le VocabulAide et le Larousse l’acceptent tous. En fait, à part l’académicien Maurice Druon et le Petit Robert, personne ne semble faire objection à ce verbe et à son dérivé : finalisation.

Le plus vieil exemple recensé par le Trésor de la langue française au Québec remonte à 1982 — près de trente ans. Le Monde et Le Figaro l’emploient régulièrement sans gêne. Vous fait-il plus?

Moi, je suis convaincue!


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :