Impulser : anglicisme ou non?

20 05 2011

Le Robert le considère comme un anglicisme. Le Grand Usuel du Larousse et le Trésor de la langue française ne passent pas de jugement de la sorte. L’exemple dans ce dernier date de 1967 : « Les partenaires […] ont chacun un certain pouvoir qui est à la fois d’impulser et d’empêcher. »  Le Monde ne se gêne pas pour l’employer : « Voulus par Nicolas Sarkozy pour impulser une nouvelle stratégie industrielle à la France, les États généraux de l’industrie font une première étape à Lyon » (26 novembre 2009). J’ai aussi relevé le verbe « impulser » dans Le Monde Diplomatique : « Encore faudrait-il impulser la participation active des paysanneries du Nord comme du Sud » (décembre 2004). Enfin, le correcteur Antidote ne s’y objecte même pas!

Verdict? Moi, je ne gêne pas pour l’utiliser.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :