L’europanto, nouvelle lingua franca?

17 12 2010

En faisant le ménage dans mes vieilles revues, je suis tombée sur un article de Didier Lafond* parlant d’une langue nouvelle, apparue outre-Atlantique : l’europanto.

« No est Englando, no est Germano, no est Espano, no est Franzo, no est keine known lingua aber Du understande ! »

Par curiosité, j’ai cherché « europanto » dans le moteur de recherche Google. Je suis tombée sur quelques articles intéressants, dont une entrevue avec son créateur : Diego Marani.

Qualifié tantôt de gag tantôt de « délire créatif », cet hybride sortira-t-il un jour du cercle restreint des fonctionnaires polyglottes pour devenir la lingua franca de l’Europe? Il me fait penser à une autre langue, celle-là parlée dans les couloirs et salles de réunion du gouvernement fédéral, à Ottawa : un mélange de français québécois, d’anglais et de jargon bureaucratique.

* * *

* « Do you hablar Europanto? Esse very facile und mucho fun! », Circuit, printemps 2003.

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :